L’USINE

Présentation

L’unité de valorisation énergétique de Lunel-Viel

En service depuis 1999, l’unité de valorisation énergétique de Lunel-Viel est un fleuron technologique qui transforme les déchets non recyclables de l’est de l’Hérault et de l’ouest du Gard en énergie.

Les déchets y sont incinérés dans le but de produire de l’électricité, les déchets de la combustion sont également valorisés (machefers réutilisés pour la construction des routes, métaux réémployés dans l’industrie métallurgique)

Trois chiffres à retenir :
96 %
des déchets entrants
sont valorisés
(énergie et matière)

65 000 MWH
d’électricité
sont produits chaque année
en moyenne

11 545
foyers alimentés
annuellement par
l’électricité produite
(tous usages confondus)

Caractéristiques techniques de l’usine d’incinération :

L’installation comprend 2 lignes de fours d’une capacité unitaire de 8 tonnes / heure et pouvant fonctionner 7500 heures par an (soit 312,5 jours pleins) pour une capacité annuelle totale de 120 000 tonnes.

Chaque ligne d’incinération comprend les éléments suivants :

  • Une fosse de réception des déchets ménagers, de dimensions suffisantes pour les jours de pointe, couverte, fermée et maintenue en dépression afin d’éviter les dégagements odoriférants.
  • Un dispositif d’alimentation du four en déchets: trémies, goulotte et alimentateur à poussoir hydraulique.
  • Un four à grille de combustion (où a lieu l’incinération proprement dite)
  • Des ventilateurs d’alimentation du four en air de combustion.
  • Des brûleurs à gaz de soutien de combustion: utilisés dans le cas de déchets à faible pouvoir calorifique et dans les phases de démarrage et d’arrêt du four.
  • Une chaudière de récupération d’énergie qui utilise la chaleur des fumées en sortie de four pour produire de la vapeur d’eau.
  • Un extracteur à mâchefers (les mâchefers sont les résidus incombustibles).
  • Une chaîne de traitement des fumées comprenant :
    • Un dépoussiéreur par électro filtre qui permet le captage des poussières ainsi que des polluants métalliques particulaires,
    • un dispositif de réchauffage des gaz épurés pour atténuation du panache de vapeur d’eau rejeté à l’atmosphère.

En régime de fonctionnement nominal (soit 16 tonnes de déchets incinérés par heure), les chaudières permettent de récupérer sous forme de vapeur une puissance de 35 mégawatts thermique environ (à peu près 85 % de la valeur énergétique des déchets incinérés). La vapeur produite par les chaudières est utilisée d’une part pour le procédé lui-même, d’autre part pour la production d’électricité via un turboalternateur. On récupère ainsi sous forme d’électricité 24% de la valeur énergétique des déchets incinérés. Une faible partie de cette électricité suffit à couvrir les besoins de l’installation. Le reste est revendu à EDF (réseau moyenne tension)

 

En 2016, 74 359 MWh  d’électricité ont été  produits dont 63 377 MWh revendus à EDF soit près de 85 % de la production.

Process de combustion et de production

l'usine-4

LE SMEPE, C’EST DÉJÀ PLUS DE 25 ANS AU SERVICE DE LA COMMUNAUTÉ EST-HÉRAULTAISE ET OUEST-GARDOISE