LE TRI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La créativité et l’imagination sont à l’honneur quand il s’agit de tri et de recyclage des déchets. Ainsi, certaines filières se mettent en place, d’autres élargissent leur champ d’application afin de nous permettre de valoriser encore mieux tous ces objets de notre quotidien qui étaient jusqu’à présent voués à l’incinération ou à l’enfouissement…
Les déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E)

Les nouvelles consignes de tri des D3E en 2015 : Depuis le 1er janvier 2015, les consignes de tri des DEEE ont évolué. Les équipements informatiques tels que les disques durs, les cartes électroniques, les connectiques, les rallonges et câbles électriques, les radiateurs et convecteurs sont collectés avec les Petits Appareils en Mélange (PAM). Sont également concernés : les micro-ondes, les mini fours, les cigarettes électroniques, les tondeuses à gazon électriques.

Pour rappel :

sont à trier avec
les Gros Electroménagers
Hors Froid

tous les ballons d’eau-chaude,
les chauffe-eau,
les chaudières électriques,
les radiateurs et convecteurs.

sont à trier
avec les écrans

les ordinateurs portables,
les tablettes (> à 7 pouces)
et les liseuses électroniques.

La contribution du SMEPE à la collecte 2016

D3E Tonnages
Gros électroménager Hors Froid 638,35
Gros électroménager Froid 342,56
Ecrans 295,81
Petits appareils en mélange 481,52
TOTAL 1758,24
Performance du SMEPE 8,61 kg/habitant
Performance régionale 6,82 kg/habitant
Performance nationale 7,24 kg/habitant
Objectif 2018 10 kg/an/habitant
La nouvelle filière mobilier

L’objectif est d’équiper toutes les déchetteries du territoire d’une benne destinée à recevoir les déchets d’éléments d’ameublement (DEA).

Depuis avril 2014, les déchetteries de La Grande Motte, Palavas-les-Flots, Combaillaux, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Saint-Vincent-de-Barbeyrargues et Vergèze sont équipées d’une benne DEA.

En 2015, ce sont toutes les déchetteries de la Communauté d’Agglomération du Pays de l’Or qui ont été équipées. 

Et enfin en avril 2016, ce sont les déchetteries d’Aubais, Uchaud, Villevieille, Le Grau du Roi, Saint Laurent d’Aigouze et Marsillargues qui ont été équipées d’une benne DEA. 

Les meubles ou parties de mobiliers des particuliers, quels que soient le type ou le matériau (bois, plastique, métal…), peuvent être déposés dans la benne DEA.
Cette nouvelle filière favorise la réutilisation et le recyclage des meubles usagés.

Guide du tri des déchets d’éléments d’ameublement :

Ce que deviennent les meubles usagés :

le recyclage

les meubles usagés sont recyclés. C’est une économie de ressources car la majorité des meubles sont composés de bois, de métaux et de mousses qui peuvent être recyclés

la production
d’énergie

les meubles qui ne peuvent être recyclés ou réutilisés sont valorisés sous forme de chaleur ou d’électricité.


En 2016, ce sont près de 2 000 tonnes (1984 précisément) de meubles usagés qui ont été recyclées.
À terme, l’ensemble des déchetteries du territoire disposera d’une benne destinée aux déchets d’éléments d’ameublement.


 

Les poules du Pays de l’or Agglomération 

Avec ses 8 communes, ses 43 000 habitants permanents et ses quelques 200 000 visiteurs l’été (concentrés sur son littoral touristique), l’agglomération du Pays de l’Or, soucieuse des questions de développement durable, met au centre de ses préoccupations la problématique des déchets.

Ainsi, au-delà de la généralisation des conteneurs de tri semi-enterrés partout sur le territoire (et notamment sur les plages), le Pays de l’Or milite également pour une réduction de la production des déchets.

Dans cette optique, l’élevage des poules (subventionné en partie par l’agglomération), permet depuis 2010 de réduire chaque année de près de 72 tonnes le poids des déchets ménagers jetés habituellement des poubelles dites classiques (le prix du traitement d’une tonne de déchet pour la collectivité est d’environ 120 € / tonne).

Chaque volatile consomme en effet, par an, près de 150 kilos d’épluchures et autres déchets organiques tout en produisant entre 150 et 200 œufs frais tout au long de l’année.

Autre avantage : l’élevage nécessite très peu d’espace puisque 3 ou 4 m2 suffisent. De plus, si l’on considère que l’agglomération finance l’achat de chaque poule à hauteur de 10 € (soit quasiment le prix d’achat du volatile), on comprend pourquoi l’agglomération du Pays de l’Or compte désormais plus de 600 gallinacées dans les foyers de son territoire.

En 2016, près de 2 000 tonnes de déchets d’éléments d’ameublement ont été collectées dans les déchetteries du territoire et traitées par l’éco-organisme Eco-mobilier.